Le long récit d’un "putsch" à l’AFEM

Le long récit d’un "putsch" à l’AFEM

Un peu plus d’un an après son élection à la tête de l’Association des femmes cheffes d’entreprises du Maroc (AFEM), Aicha Laasri Amrani a été démise le 25 juin de son poste de présidente lors d’une AG dont le PV fait mention “de son incapacité à fédérer les membres de l’association autour d’elle et former son bureau”. Aicha Laasri Amrani crie au scandale et s’en défend. En off, des membres de l’AFEM parlent d’un “putsch” en bonne et due forme.

Par

Mardi 25 juin. 144 femmes cheffes d’entreprises sont réunies pour l’Assemblée générale (AG) de l’AFEM organisée au siège de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) à Casablanca. À l’ordre du jour, l’approbation de la décision du Conseil d’administration (CA) de l’AFEM, tenu le 30 mai dernier, de destituer la présidente, Aicha Laasri Amrani, pourtant élue le 5 juin 2018 à la tête de l’Association. La nomination de trois nouvelles administratrices pour rejoindre le CA, ainsi qu’un comité de transition pour gérer l’AFEM jusqu’à l’organisation de nouvelles élections avant fin 2019, figurent également dans le programme de cette journée pour le moins houleuse.

131 cheffes d’entreprises ont approuvé la décision du CA de l’AFEM, 5 personnes contre et 8 bulletins annulés”, nous fait savoir Saloua Karkri Belkeziz, fondatrice et présidente d’honneur de l’AFEM, à l’issue de la séance de vote, interdite aux médias. De fait, ce vote annonce la fin du mandat d’Aicha Laasri Amrani. Mais cette dernière s’insurge et pointe du doigt plusieurs anomalies, dont des “vices de fonds et de forme”.

Une décision “nulle et non avenue”

...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Non, le Conseil de la concurrence ne dément pas l’entente sur les prix des hydrocarbures

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.