Le camp de migrants d'Oulad Ziane de nouveau ravagé par un incendie

Le camp de migrants d'Oulad Ziane de nouveau ravagé par un incendie

L'incendie qui s'est déclaré dimanche a fait “beaucoup de blessés”, a indiqué un responsable du camp.

Par

AFP

Les autorités locales, qui n’ont pas fait état de victimes, ont indiqué que l’incendie a été maîtrisé et qu’une enquête a été ouverte pour “élucider les circonstances” du départ du feu, selon l’agence de presse officielle MAP. Le campement illégal d’Oulad Ziane, installé devant la gare routière de Casablanca est toléré par les autorités. Il abritait depuis des années plusieurs centaines de migrants issus de pays d’Afrique subsaharienne.

C’est le plus grand et l’un des derniers camps informels du Maroc après de multiples démantèlements de camps dans le pays. “Le camp a entièrement brûlé, avec beaucoup de blessés hospitalisés”, a déclaré à l’AFP Camara Lassiné, qui se présente comme le “président de la communauté malienne” et porte-parole des autres communautés du camp. “Il y a eu une bagarre opposant une centaine de migrants pour une histoire de téléphone volé, et l’un d’eux a mis le feu et a appelé la police”, a-t-il affirmé.

Selon les autorités locales, “l’incendie s’est déclaré dans des tentes en plastique” et dans des abris de fortune faits de débris, établis par les migrants, en situation irrégulière. Caractérisé, selon un responsable associatif, par “le manque d’hygiène, les violences et les structures mafieuses”, le camp d’Oulad Ziane a connu quatre incendies l’an dernier.

Des affrontements entre migrants et habitants du quartier se sont ajoutés aux tensions internes entre communautés. “On ne sait pas si on nous laissera revenir”, s’est alarmé M. Lassiné.

à lire aussi

article suivant

Non, le Conseil de la concurrence ne dément pas l’entente sur les prix des hydrocarbures

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.