Zakaria Boualem et la frustration sexuelle qui unit les Arabes

Par Réda Allali

Une vidéo des plus instructives circule actuellement sur les réseaux sociaux. La scène se passe aux abords d’un stade, pendant la Coupe d’Afrique. On y voit une supportrice marocaine, portant la tenue du mountakhab, harcelée par un groupe d’Egyptiens. En cliquant sur les commentaires, Zakaria Boualem était plein de curiosité, torturé par une question des plus complexes. Les internautes marocains allaient-ils défendre leur compatriote et fustiger les malotrus ou au contraire accabler la malheureuse pour avoir osé s’exhiber en jean et les cheveux au vent? Autrement dit, quelle est la solidarité dominante dans ce cas: le patriotisme ou le khorotisme ? Il n’a fallu que quelques secondes à notre héros pour découvrir que – hélas – ils étaient majoritaires à condamner sans appel la jeune femme, jugée coupable de tenue provocante. Ils auraient sans doute souhaité la voir supporter notre équipe en niqab du mountakhab, ces idiots. Ou mieux, ils l’auraient préféré à la maison ET en niqab. A ce moment seulement, elle n’aurait pas été jugée provocante. Et encore, ce n’est pas gagné les amis. Il faut rappeler que chez…

article suivant

A l'approche des vacances, le bras de fer perdure entre la RAM et les bagagistes