Vers un nouveau contrat de 2,3 milliards de dirhams pour la maintenance des F-16 marocains

Vers un nouveau contrat de 2,3 milliards de dirhams pour la maintenance des F-16 marocains

Le département de la Défense américain (DoD) a soumis à la validation du Congrès, un accord à 250 millions de dollars portant sur l'entretien des F16 marocains et la vente d’équipement au Maroc. Le Royaume devrait notamment s’équiper en missiles air-air et en bombes.

Par

F-16 marocains
Crédit : DR

250 millions de dollars. C’est le montant que le Maroc est prêt à dépenser pour l’entretien de sa flotte de F-16, selon un communiqué publié le 27 juin par la Defense Security Cooperation Agency (DSCA), une entité gouvernementale américaine rattachée au Département de la Défense (DoD). Ce deal, qui est évoqué au conditionnel puisque l’accord final ne peut être autorisé que par une loi, prévoit l’achat de pièces de rechange pour les F-16 marocains, d’équipements destinés à la formation, ainsi que de la “documentation”.

Le communiqué américain annonce également l’achat de munitions de types AMRAAM (un missile air-air de moyenne portée), JDAM ( une bombe guidée par GPS) et PAVEWAY (bombe guidée par laser). Le Maroc devrait également disposer de CMBRE, un équipement permettant d’interagir avec le système d’exploitation de certaines armes.

Comme ce fut le cas lors de deals similaires, le communiqué de la DSCA indique que “la vente contribuera à la politique extérieure et à la sécurité nationale des États-Unis en améliorant la sécurité d’un allié major hors OTAN, qui demeure une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique du Nord”,  sans pour autant “altérer l’équilibre militaire dans la région”.

Le principal contractant dans le cadre de la vente de ces équipements est l’industriel de l’armement américain Lockheed Martin.

Le 25 mars, un communiqué similaire du DoD annonçait que le Maroc avait passé commande de 25 nouveaux avions de chasse de type F-16, soit un doublement de sa flotte de F16. Avec l’équipement afférant (moteurs, systèmes électroniques, armement…) le contrat s’élevait à 3,787 milliards de dollars.

article suivant

Six pépites de mauvaise gouvernance glanées dans le dernier rapport de la Cour des Comptes

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.