Trump 2020

Par Omar Saghi

Le mardi 18 juin, Trump a lancé sa nouvelle campagne présidentielle. C’était en Floride, pas loin de Disneyland, ses Mickey et ses Donald. Fou, clownesque, impulsif… au final, Donald Trump s’est surtout révélé malin et très chanceux. Car les Etats-Unis sont en train de vivre l’un de ces moments de rupture rares dans l’histoire d’un pays. Trump va devenir le président d’un tournant majeur, comme le furent F.D. Roosevelt ou Lincoln avant lui. Le pétrole de schiste est la clé de cette révolution. En quelques années, les Etats-Unis sont passés du statut d’importateur de pétrole, lourdement dépendant, à celui d’exportateur net. En 2021 ou en 2022, ils dépasseront la Russie et talonneront l’Arabie Saoudite comme principal exportateur de pétrole. Il faut avoir à l’esprit l’histoire géoéconomique de Washington et ses rapports complexes avec le Moyen-Orient pour mesurer tout l’impact de ce changement. L’ Amérique dépend du pétrole arabe depuis les années 1960 pour alimenter son économie. Elle est en train de se libérer de cette dépendance. Avant que l’épuisement des réserves de pétrole de schiste, qui arrivera bientôt, vers le…

article suivant

A l'approche des vacances, le bras de fer perdure entre la RAM et les bagagistes