Les Lions assurent face à la Côte d'Ivoire et se qualifient pour les huitièmes

Les Lions assurent face à la Côte d'Ivoire et se qualifient pour les huitièmes

L'enjeu était grand pour la deuxième sortie des Lions de l'Atlas lors de cette CAN 2019. Opposée à la Côte d'Ivoire, l'équipe nationale a rassuré en s'imposant sans trembler 1-0.

Par

AFP

Les Lions de l’Atlas ont décroché leur ticket pour les 1/8èmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019  (CAN 2019). A l’issue d’un match compliqué face à la Côte d’Ivoire, les hommes d’Hervé Renard ont fait l’essentiel en s’imposant 1-0 tout en asphyxiant leur adversaire du jour. Retour sur un match qui pourrait faire office de référence.

Des Lions rassurants

Après une entame timide face à la Namibie (1-0), les Lions de l’Atlas se devaient de rassurer les supporters. Une mission qu’Hervé Renard a confié. à ses hommes de confiance. A l’exception de Bounou, le techncien français s’est appuyé sur l’équipe qu’il a dirigé lors du Mondial 2018. Et l’équipe n’a pas déçu.

Après cinq premières minutes compliquées, les Lions de l’Atlas ont rapidement pris le contrôle de la rencontre. Avec des directives simples: un pressing haut au moment de la perte du ballon, un jeu offensif basé sur des passes courtes, des combinaisons en triangle et des transitions rapides.

Face à une défense ivoirienne en manque de vitesse, les leaders techniques marocains (Ziyech, Belhanda et Boussoufa) parvenaient facilement à trouver Amrabat et En-Nesyri. Une tactique payante. Inspiré, Nordine Amrabat dépose trois joueurs ivoiriens et parvient, d’une passe astucieuse dans le dos de la défense ivoirienne, à trouver En-Nsiry qui trompe le gardien ivoirien d’un très bel enroulé du pied gauche. 1-0 pour le Maroc.  Les Lions se contenteront ensuite de gérer  le reste de la rencontre, et auraient même pu aggraver la marque par l’intermédiaire d’En-Nsiry ou encore de Mazraoui (rentré en cours de rencontre à la place d’Amrabat) qui touche le montant.

 

La réponse du Renard

Après cette courte victoire, les Lions de l’Atlas ont prouvé qu’ils pouvaient toujours tenir tête aux plus grandes équipes du continent. Face à une Côte d’Ivoire remaniée depuis la CAN 2017, le Maroc a su imposer son jeu.  Nicolas Pépé, la vedette ivoirienne et l’une des révélations du championnat français, n’a pas réussi le moindre dribble face à un Achraf  Hakimi bien épaulé par Amrabat. Dans les tâches défensives le passeur défensif a également pu compter sur le soutien d’un Mbark Boussoufa auteur d’un match sans-faute.

La réaction à chaud du sélectionneur en dit long sur la mentalité de son groupe. Avec un brin de rancune, il déclare au micro de beIN Sports qu’il « remercie ceux qui leurs tapent dessus tout le temps. Leurs critiques nous donne des forces pour continuer ». Le sélectionneur a tenu à remercier son groupe « solide » qui, selon lui, a affronté une équipe ivoirienne revancharde et a su se montrer à la hauteur. Malgré la qualification, le sélectionneur a les yeux rivés sur un objectif: la première place du groupe, qu’il juge « essentielle » pour la suite de la compétition.

Younés Belhanda: la renaissance

Les Lions qui se sont contentés du but d’En-nesyri auraient pu aggraver la marque, si ce n’est pas le manque de réussite et de précision de la part de Hakim Ziyech sur ses derniers gestes.Mais si la star de l’Ajax n’était pas au niveau, Younés Belhanda lui, a signé sa plus belle performance avec la tunique de son équipe nationale. Ciblé par les critiques, le milieu de Galatasaray a prouvé qu’il était indispensable dans le système de son sélectionneur.

Présent dans tous les compartiments de jeu, il a été à la construction, à la récupération et a bien servi ses coéquipiers. Toujours orienté vers l’avant, son jeu a manqué aux Lions face à la Namibie. Belhanda n’hésitait pas non plus à se projeter vers l’avant pour offrir des solutions à ses coéquipiers. Une belle revanche pour celui qui s’est dit vexé par « l‘ingratitude de certains Marocains » en conférence de presse d’avant match.

article suivant

Abdelmadjid Tebboune est le vainqueur des élections présidentielles

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.