Zakaria Boualem et l'autodestruction des Lions de l'Atlas

Zakaria Boualem et l'autodestruction des Lions de l'Atlas

Par Réda Allali

Il ne vous aura pas échappé que la Coupe d’Afrique des nations démarre ce week- end. C’est l’occasion pour Zakaria Boualem de vous faire un petit point sur l’état de notre équipe, que Dieu l’assiste (elle en a bien besoin). Si vous suivez le foot de loin, vous allez être surpris les amis, parce que nous sommes très vite retournés aux ténèbres que nous avions quittées le temps d’une sympathique parenthèse russe.

Le stage de préparation de notre équipe nationale version 2019 est une sorte de compilation de catastrophes en tout genre et un festival de mauvaises nouvelles qui devraient nous mener dans le mur si le football était logique. Ça a commencé avec le claquage de porte spectaculaire du buteur qui était censé nous porter vers les lumières du triomphe. Le type a des statistiques extraordinaires, il était attendu comme le sauveur… par les supporters. Parce que, dans l’équipe, il a dû subir les brimades d’un groupe qui l’a pris de très haut. Il s’est barré, donc, sans même...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Ahmed Al Motamassik: “La faculté de médecine n’a jamais été à l’avant-garde du militantisme politique”

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.