Pourquoi le festival de Casablanca est-il constamment reporté ?

Pourquoi le festival de Casablanca est-il constamment reporté ?

Après avoir fait son come-back en 2017, le festival de Casablanca est reporté pour la deuxième année consécutive. En cause, un problème de financement combiné à une identité artistique indécise. Une situation qui pousse Casa Events & Animation à revoir son positionnement et ses sources de financements.

Par

Constamment reporté, le festival de Casablanca n’aura pas lieu avant 2020. Tributaire d’un financement aléatoire et d’une programmation à l’identité encore incertaine, l’évènement est en cours de repositionnement sous l’égide de Casa Events et animation, la société de développement local en charge de son organisation. “On l’a reporté cette année, car on voulait, avec les autorités de la ville, utiliser l’exercice 2019 pour définir le positionnement de ce festival de sorte qu’il puisse répondre aux attentes du public casablancais, très varié”, nous explique Mohamed Jouahri, directeur général de la société créée en 2015.

En quête d’identité

Absent pendant quatre ans, le Festival de Casablanca avait fait son come-back en 2017. Il s’agissait alors de la première édition organisée par Casa Events & Animation, qui avait fait le choix d’étendre ce festival de musique à plusieurs disciplines artistiques (théâtre, cinéma, comédie, arts de rue…). En 2018, rebelote ! Cette fois-ci, l’évènement n’a pas eu lieu “pour des raisons de financement”, nous dit le patron de Casa Events & Animation.

“Doit-on rester sur ce positionnement ou se concentrer à nouveau sur la musique ?...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Mohammed VI fait le point sur le remaniement avec El Othmani

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.