Lions de l’Atlas, baroud d'honneur pour la génération Renard

L’équipe nationale entame la Coupe d’Afrique des Nations 2019 face à la Namibie, ce dimanche 23 juin. Une compétition qui fait office de dernière chance pour cette génération de joueurs qui espère remporter un sacre 
africain, désespérément attendu depuis 1976.

Par

Pour cette équipe où 12 joueurs ont plus de 29 ans (parmi lesquels Noureddine Amrabat, à gauche). La CAN 2019 est sans doute leur dernière chance.

Le plus important, c’est la Coupe d’Afrique des Nations”. C’est Mustapha Hadji, adjoint d’Hervé Renard, qui le dit au moment de fouler le sol égyptien à l’occasion de la CAN 2019, prévue du 21 juin au 19 juillet. Le mythique numéro 7, qui n’a jamais pu couronner sa carrière par un sacre international, a ainsi exprimé son souhait le plus cher, également partagé par des millions de Marocains. Mais pour inscrire leurs noms en lettres d’or aux côtés des Baba, Faras, Assila ou El Hazzaz, vainqueurs de la compétition continentale en 1976, et réussir là où Hadji et Naybet ont échoué, Benatia (32 ans), Boussoufa (35 ans), Nabil Dirar (33 ans) ou encore Amrabat (32 ans) et El Ahmadi (34 ans) doivent mettre fin à une interminable traversée du désert qui dure depuis 43 ans. En effet, plus de 12…

article suivant

Le roi Mohammed VI rend hommage à Abderrahmane Youssoufi