Mohammed VI inaugure l'usine PSA de Kénitra

Mohammed VI inaugure l'usine PSA de Kénitra

Le roi Mohammed VI a présidé ce 20 juin l'inauguration de l'usine du groupe automobile français PSA, installée dans l' "Atlantic Free Zone" à proximité de Kénitra.

Par

MAP

Le souverain a, à cette occasion, procédé à l’inauguration de la nouvelle usine du Groupe PSA, d’une capacité de production annuelle de 100.000 véhicules et moteurs associés, et au lancement des travaux d’extension de ce complexe industriel de dernière génération, dont la capacité de production sera doublée avant même 2023 – date prévue pour la réalisation de cet objectif – et qui générera, à terme, 4.000 postes d’emplois.

Le ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy a, ensuite, prononcé une allocution dans laquelle il a souligné que “les infrastructures, l’usine de PSA et les usines de ses sous-traitants ont été réalisées dans les conditions convenues et les délais impartis”, quatre années après la signature de la convention stratégique, le 19 juin 2015, entre l’État marocain et le Groupe PSA.

M. Elalamy a affirmé, à cette occasion, que le groupe français PSA a investi 3 milliards de dirhams et prévoit d’investir autant dans ses futurs projets au Maroc, précisant que la nouvelle usine PSA de Kénitra a été conçue pour produire aussi bien des véhicules thermiques qu’électriques.

Les résultats enregistrés à date grâce à l’implantation de PSA sont substantiels”, a poursuivi le ministre, notant à ce propos que les véhicules produits dans l’usine PSA bénéficient d’un taux d’intégration de plus de 60 % (80 % à terme), que 27 nouvelles usines de 10 nationalités se sont déjà installées à Kénitra, et que le centre de R&D qui devait initialement employer 1.500 ingénieurs et techniciens supérieurs emploie aujourd’hui 2.300 employés, dont 85% sont des ingénieurs.

Les achats par PSA de pièces fabriquées au Maroc ont atteint 700 millions d’euros pour l’année 2018, bien au-dessus des prévisions, a-t-il ajouté, faisant observer que l’objectif du milliard d’euros d’achats sera donc réalisé avant 2025.

Et d’ajouter que l’usine PSA inaugurée aujourd’hui bénéficie notamment de la ligne à grande vitesse ferroviaire qui permet aujourd’hui de libérer les rails entre Kénitra et le port de Tanger Méditerranée, et de la réforme de la formation professionnelle qui permettra d’améliorer la compétitivité des écosystèmes industriels.

Pour sa part, le vice-président exécutif de PSA pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, M. Jean-Christophe Quemard, a affirmé que la vision portée par le roi “de développer des écosystèmes économiques performants est dorénavant une réalité pour le Groupe PSA avec toutes ses composantes, à commencer par la plus importante : la formation professionnelle des hommes et des femmes qui feront le futur de l’industrie automobile avec la promesse de carrières riches au sein de cette filière au Maroc”.

M. Quemard a tenu, à cette occasion, à rappeler que le Maroc est, plus que jamais, “au cœur de la stratégie de croissance du Groupe PSA, qui figure aujourd’hui parmi les constructeurs automobiles les plus performants au Monde”, notant que c’est au Royaume “que notre groupe a choisi d’implanter son centre de décision Régional, de développer un Centre de recherche et développement intégré dans le réseau mondial de R&D du Groupe PSA, et aujourd’hui une activité industrielle déterminante”.

Cette cérémonie a été marquée par le dévoilement de la nouvelle Peugeot 208, véhicule produit dans l’usine de Kénitra.

Par la suite, le roi a été salué par les représentants d’équipementiers du Groupe PSA qui se sont installés au sein de la plateforme industrielle intégrée « Atlantic Free Zone ». Il a ensuite visité les différents ateliers de l’usine PSA, avant de poser pour une photo-souvenir avec son personnel.

Désormais, au Maroc, les exportations automobiles, qui emploient actuellement un total de 189.600 personnes, ont doublé entre 2013 et 2018, passant de 31,7 milliards de dirhams à 65,1 milliards de dirhams, faisant de l’industrie automobile le 1er secteur exportateur du Royaume pour la 4ème année consécutive.

Avec MAP

article suivant

A l'approche des législatives de 2021, le RNI lorgne sur le portefeuille de la Santé

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.