Zakaria Boualem, la méritocratie et Benguerir

Zakaria Boualem, la méritocratie et Benguerir

Par Réda Allali

À peine tombée, la nouvelle a été saluée par les réseaux sociaux avec un enthousiasme unanime et sincère. Tout le monde – Zakaria Boualem compris – s’est fendu d’un commentaire pour exprimer sa joie devant les formidables résultats obtenus par les élèves du Lycée d’excellence de Benguerir aux concours d’écoles d’ingénieurs. Rappelons qu’il s’agit d’un établissement financé par l’OCP qui prend en charge des élèves sans ressources de toutes les régions du Maroc, sur des critères d’excellence.

Nous avons ainsi découvert –ô surprise– que lorsqu’on donne de bons profs à de bons élèves dans un bon environnement, on obtient de bons résultats. La véritable information, c’est que nous sommes tellement déprimés que nous étions arrivés à en douter. Assommés par les plans d’urgence en tout genre et les débats interminables sur les langues d’enseignement, nous en étions rendus à nous poser des questions sur nos propres capacités intellectuelles. Et voici qu’une démonstration éclatante est venue rappeler que nous n’étions pas collectivement voués à l’illettrisme, c’est une donnée importante.

[blockquote author="Réda...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Lueur d'espoir

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.