Encore une victoire arabe contre le sionisme

Par Omar Saghi

J’apprends tout juste la nouvelle, avec ce qu’il se doit de fierté. Aux annales glorieuses de notre lutte contre l’hydre sioniste, s’ajoute une nouvelle victoire, à mettre quelque part entre Zallaqa et Stalingrad. Une certaine Simona Guzman, danseuse du ventre de son état, renonce finalement à tenir son festival de danse orientale à Marrakech, brillamment vaincue par un mélange d’activisme ultra-minoritaire, de paperasses et de chicaneries diverses. J’imagine que la poignée de militants à l’origine de l’affaire doit se sentir fière de l’impératif militaire accompli. Encore un recul du sionisme international. On reste confondu par ce mélange d’audace, de génie stratégique et de virilité (car la virilité, n’en doutons pas, a joué son rôle: pensez-y, quelques dizaines de courageux solitaires s’attaquant à une danseuse du ventre). Le “palestinisme” est, comme toute religion, un mélange de convictions argumentées et d’enchantement irrationnel. En l’occurrence, la part d’arguments ne cesse de s’amoindrir: non pas que le traitement infligé aux Palestiniens soit juste, mais en faire l’idole arabe devant laquelle tous doivent…
article suivant

Disparition de notre collègue et amie Meryem Britel