Ali Safraoui, fédérateur de matière grise

Avec Kawalis, Ali Safraoui promeut les initiatives citoyennes et met en lien porteurs de projets, entreprises et ONG.

Par

Débuts à tâtons

Agé de seulement vingt-trois ans, Ali Safraoui a grandi à Casablanca dans une fratrie de quatre sœurs, qui lui apprend à écouter et à se sociabiliser. Quant à son caractère posé et discret, il le doit à son sport fétiche, le golf, qu’il pratique en compétition depuis ses douze ans. Après un parcours scolaire excellent à l’Ecole Massignon de Casablanca, il décolle pour Paris. “Il fallait vite s’habituer à cette nouvelle culture et, scolairement, c’était très exigeant. Le changement a été brutal”, précise-t-il. Pour la première fois, durant son année de prépa en Physique-Chimie et Sciences de l’ingénieur au prestigieux lycée Fénelon, il se trouve en difficulté. “Je n’aimais pas ça et j’étais mauvais. J’ai vécu cette année comme un échec”, reconnaît-il. Pourtant, c’est ce qui le transforme: “Je me suis dit que je ne ferai que ce que j’aime. L’échec n’est pas si grave.” Il s’oriente alors vers l’Economie option…

article suivant

Statut des enseignants contractuels : les syndicats et le ministère se renvoient la balle