Zakaria Boualem et la finale de Ligue des champions africaine

Zakaria Boualem et la finale de Ligue des champions africaine

Par Réda Allali

La récente finale de Ligue des champions africaine a donné l’occasion à la planète, hébétée, d’observer en direct une sorte de compilation des turpitudes du football africain. Un sinistre spectacle de plus de trois heures, accompagné par des téraoctets de commentaires sur les réseaux sociaux, qui pourraient bien faire l’objet d’une étude de la part de scientifiques désireux de comprendre ce qui nous arrive.

Zakaria Boualem, dans un souci de participer à la progression de notre continent vers les lumières du progrès, est prêt à entamer ce travail, et il va commencer tout de suite. Voici donc des questions qu’il a identifiés à partir de ce seul match et des commentaires qu’il a générés. C’est parti.

Où est passé l’honneur?

Il est étonnant de constater que tout le monde considère comme une donnée le fait que le football africain est pourri, que les arbitres sont louches et que les résultats sont donc douteux. Mais ce diagnostic ne donne lieu à aucune espèce de révolte, du tout. La plupart des observateurs du football estiment qu’il faut partir de ce constat pour...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Deux Marocains arrêtés à Barcelone soupçonnés de jihadisme

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.