Trinquons à l’aïd

Trinquons à l’aïd

Par Fatym Layachi

L’été commence enfin. Ta mère a organisé son traditionnel déjeuner de l’aïd. Elle a passé une semaine à faire des listes, à passer des commandes chez le poissonnier, le traiteur et le fleuriste, elle a aussi fait des essais de nappes pour son buffet. Après un mois de ce qu’elle croit être de l’abstinence, elle a besoin de se reconnecter avec le faste. C’est comme ça, ça doit la rassurer.

Elle s’est posé mille questions météorologiques, a comparé les informations de plusieurs sites pour savoir si elle allait dresser la table dehors ou pas. Ça change tout en termes de nappes, mais aussi de parasols. Enfin bref, toi, ces considérations et cette logistique, tu ne les connais que trop. C’est pareil tous les ans. Du coup, cette année, tu n’as absolument pas la force d’en faire partie.

Alors cette fois, pour l’aïd, tu es partie avec Zee et sa famille en Espagne. Chacun ses rituels. Eux, ils traversent la Méditerranée tous les ans à cette occasion. Et bien évidemment, c’est toute une logistique. Ils partent avec beaucoup trop de valises....

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Deux Marocains arrêtés à Barcelone soupçonnés de jihadisme

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.