Guerres fratricides pour l’héritage du Prophète

Trahisons, pactes secrets, corruption… 
Hela Ouardi soutient dans son livre choc, 
‘Les Califes maudits, la déchirure’, que les califes Abou Bakr et Omar se sont accaparé l’héritage spirituel et matériel du Prophète. L’ouvrage, qui suscite la controverse, est introuvable au Maroc car il bouscule la doxa officielle.

Par

TELQUEL

Hela Ouardi a décrit, documents à l’appui, les guerres de succession ayant suivi le décès du prophète Mohammed. Un ouvrage argumenté qui dérange aujourd’hui. Et pour cause, le temps passant, les Compagnons du prophète ont acquis une sacralité inviolable. Quiconque rappelle, comme le fait Hela Ouardi, qu’ils ont été “humains, trop humains” pour reprendre le titre d’un livre de Nietzsche, à savoir des êtres de chair et de sang, mus par l’ambition, la jalousie, l’envie et le désir d’enrichissement, prête le flanc sinon à la censure, du moins à l’opprobre. L’essai historique de Ouardi, Les Califes maudits, qui s’inscrit dans le prolongement de son premier ouvrage, Les derniers jours du prophète, dynamite une époque sanctuarisée par la oumma: la phase d’éclosion de l’islam. Sans avoir été officiellement interdit, le livre est aujourd’hui introuvable…

article suivant

29 mars, 21h : 16 nouveaux cas d'infection confirmés, 479 au total