RAM: un second contrat-programme, pourquoi faire?

Le PDG de la RAM, Abdelhamid Addou, vient d’annoncer la signature d’un nouveau contrat-programme avec l’Etat avant fin 2019. Dans un marché libéralisé avec l’Open Sky, continuer à renflouer la compagnie nationale est-il justifié?

Par

Abdelhamid Addou, PDG de la RAM, pose près de la maquette du super Boeing 787-9. Crédit: DR

Après trois années d’attente, la Royal Air Maroc aura-t-elle enfin son contrat-programme ? “La finalisation est en cours du côté du ministère (du transport aérien, ndlr) et de la compagnie et, en principe, nous sommes dans la dernière ligne droite”, a assuré le PDG de la RAM, Abdelhamid Addou, à nos confrères de Medias24. Ce dernier prévoit que la signature aura lieu avant fin 2019. Un effet de l’audition de Abdelhamid Addou au parlement le 21 mai dernier? En effet, devant la commission du contrôle des finances publiques de la première chambre, le PDG de la compagnie nationale n’a cessé de marteler que la RAM subissait une pression de plus en plus grande de la part de ses concurrents, principalement Air Algérie, Turkish Airlines et Ethiopian Airlines, toutes trois soutenues par leurs états respectifs. Un appel du pied à peine dissimulé à son ministre de…

article suivant

Disparition de la petite Naima : ce que l'on sait