À quoi servent les députés?

Par Réda Dalil

À quoi servent ces 395 députés, venus chacun d’une circonscription pour écouter, lundi dernier dans l’hémicycle, la suite du bilan de mi-mandat d’El Othmani? Tout le monde sait, techniquement, à quoi sert un député. Travail en commission, vote et amendements des lois, contrôle de l’action gouvernementale, porte-parolat de la circonscription et tutti quanti… mais, au Maroc, les députés ont une particularité. Ils se rangent, tels de parfaits petits soldats, derrière la ligne du parti. Effrayés à l’idée de perdre leur investiture en se risquant à un brin d’indépendance, ils vont jusqu’à adopter, depuis deux ans, des positions nettement opposées à la volonté populaire. En l’espèce, les exemples sont nombreux. Les tergiversations des élus PJD au sujet de la loi-cadre pour l’enseignement ont quasiment enterré une réforme fondamentale pour l’avenir du pays. La sous-commission portant sur l’officialisation de l’amazigh a été sabordée de l’intérieur par des députés qui renversent brutalement la table. Et que dire de la parodie d’un hémicycle capable, comme pour provoquer l’opinion, d’attester à la fois d’un détournement de marges par les distributeurs d’hydrocarbures, et de voter contre un…

article suivant

Interdit en France, un fongicide dangereux pour l’homme toujours autorisé au Maroc