Le projet de loi sur l'administration numérique aboutira-t-il un jour ?

Le projet de loi sur l'administration numérique aboutira-t-il un jour ?

Dans les tuyaux depuis 20 ans, le projet de loi relatif à la numérisation de l’administration marocaine est enfin entre les mains du secrétariat général du gouvernement. Comment le Maroc a-t-il pu accuser un tel retard dans l'application de son virage numérique, lui qui en 2008, se positionnait comme pilier africain ?

Par

Le secrétariat général du gouvernement (SGG) a reçu le 27 mai le projet de loi concernant la numérisation de l’administration. Ce dernier a été finalisé par le ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique (MIICEN) ainsi que par le ministère de la Réforme de l’administration et de la fonction publique. Le texte était régulièrement évoqué depuis 20 ans. Impulsé dès 2009 par le roi Mohammed VI avec une enveloppe de 5,2 milliards de dirhams, il avait été une première fois conduit par l’ancien ministre de l’Industrie, Ahmed Reda Chami dans le cadre de la vision “Maroc numérique 2013”.

Le pays, qui se positionnait à l’époque comme leader africain dans le domaine, a par la suite pris du retard. Et aujourd’hui, le niveau de services disponibles en ligne pour les citoyens reste limité. C’est d’ailleurs ce que pointe un rapport de la Cour des comptes paru le 20 mai dernier. Celui-ci annonce que le Maroc avait atteint sa meilleure position sur les services en ligne en 2014 (30e) avant d’entamer un brutal retour en...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Faillite de Thomas Cook, menace sur le tourisme marocain ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.