Pour financer son plan d'action 2019-2021, l'ANP va emprunter un milliard de dirhams

Pour financer son plan d'action 2019-2021, l'ANP va emprunter un milliard de dirhams

L’Agence Nationale des Ports (ANP) a émis une note d’information où elle annonce vouloir lever un milliard de dirhams via l’émission d’un emprunt obligataire. L’objectif ? Financer en partie son plan 2019-2021 et poursuivre ses chantiers en cours.

Par

Le Port de Casablanca Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Le 22 mai dernier, l’ANP a obtenu la validation de l’Autorité Marocaine des Marchés de Capitaux (AMMC) pour l’émission de sa levée d’emprunt obligataire à hauteur d’un milliards de dirhams. L’objectif de l’ANP à travers cette levée est le financement partiel de son plan d’action 2019-2021, estimé à 3,1 milliards de dirhams, et la poursuite des projets en cours de réalisation dans le pays. La note de l’AMMC indique que la souscription à cette levée s’effectuera entre le 29 et le 31 mai prochains.

L’ANP n’en est pas à son premier coup d’essai, elle qui avait réalisé une première levée obligataire en 2017 avec 500 millions de dirhams de financement récoltés.  » Les taux sont plus avantageux que pour un emprunt bancaire. Mais il ne faut pas oublier que les banques ne peuvent pas suivre à ce niveau. Cela ruinerait ses ratios providentiels. Les obligations restent le meilleur moyen de financement pour les projets de l’ANP  » décrypte l’économiste Mehdi Fakir.

Les projets qui seront financés par la levée obligataire de l’ANP

L’ANP explique dans sa note qu’en terme de financement, sur la totalité de l’enveloppe dédiée à la période 2019-2021, 68 % s’effectuera par financement externe, soit 2,150 milliards de Dirhams, et les 32% restant par autofinancement sur la période 2019-2021.

Toujours selon la même note, 2019 sera l’année charnière du programme avec un investissement estimé à 1,5 milliard de dirhams. Puis respectivement 823 millions et 803 millions seront ensuite dépensés sur les années 2020 et 2021. Ci-joint le détail des investissements prévu sur le programme par secteur:

Répartition du financement du plan 2019-2021 de l’ANP

On y voit que près des trois quarts des investissements seront injectés dans les infrastructures portuaires, notamment la passerelle du nouveau port de Casablanca pour 60 millions de dirhams, pour un meilleur accueil des touristes et croisiéristes et surtout les protections à apporter au Port de Nador pour 204 millions de dirhams.

Pour les prévisions financières de l’agence portuaire, on voit une prévision à la baisse du résultat net de près de 40%, passant de 147 millions de dirhams à 92,3 millions en 2019. Ceci, malgré une hausse prévue du chiffre d’affaires sur 2019, estimé à 1,9 milliard de dirhams contre 1,78 milliard en 2018. Cette baisse du résultat net s’explique selon l’ANP par de produits exceptionnels relatifs aux pénalités de marché, sans toutefois donner de lus amples explications. Il est également à noter qu’au 31 décembre 2018, avait déjà des encours qui s’élevaient à 2,4 milliards de dirhams.

article suivant

Casablanca Finance City : clap de fin pour le régime fiscal préférentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.