Etudiants médecins: Opération “on ne lâche rien!”

Alors que les ministères de la Santé et de l’Education nationale ont répondu à la majeure partie de son cahier revendicatif, la Coordination nationale des étudiants en médecine persiste à boycotter les cours, les stages et les examens, laissant présager une année blanche. Retour sur une guerre des tranchées.

Par

Suite au mouvement de boycott des étudiants médecins, certains parents d'étudiants ont reçu la visite du Moqadem pour raisonner leurs enfants. Crédit: Tniouni

Le bras de fer se poursuit entre les étudiants en médecine et les ministères de la Santé et de l’Éducation nationale. Lors de l’assemblée générale de la Coordination nationale des étudiants en médecine (CNEM) du samedi 18 mai, les étudiants des 11 facultés de médecine générale, de médecine dentaire et de pharmacie que compte le royaume ont été informés du projet d’accord proposé par les deux ministères de tutelle le 16 mai. Un projet aussitôt balayé d’un revers de main par la majorité des futurs médecins participant à la séance de vote “national”, tenue au niveau desdites facultés. “Le vote national est venu rejeter le projet d’accord avec un taux de 91% étant donné qu’il ne répond pas aux attentes justes et légitimes des étudiants en médecine et ne prend pas…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés