Harcèlement au Lycée Victor Hugo: Première plainte au Maroc, convocation du proviseur à Paris

Harcèlement au Lycée Victor Hugo: Première plainte au Maroc, convocation du proviseur à Paris

La famille d'une élève de terminale au Lycée Victor Hugo de Marrakech a porté plainte contre le proviseur, accusé par des élèves de harcèlement sexuel. Suspendu provisoirement et sous le coup d'une enquête administrative, il a été convoqué au siège de l'AEFE à Paris.

Par

Une étudiante a déposé plainte pour "harcèlement sexuel et psychologique" et "outrage public à la pudeur", le 28 décembre, auprès du tribunal de première instance de Rabat. Crédit: DR

Selon nos informations, une plainte a été formellement déposée auprès des autorités marocaines à l’encontre d’Hervé Magot, proviseur du Lycée Victor Hugo de Marrakech dépendant de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE). Mi-mai, des parents d’élèves du lycée avaient reçu un mail attribué à une élève qui accusait le proviseur de “harcèlement sexuel. Ce sont les parents de l’auteure du mail qui ont engagé la procédure judiciaire.

De nombreuses personnes ont souffert, majoritairement des jeunes femmes : des élèves et des professeures”, expliquait encore le mail. Dans la missive, la jeune fille dénonçait des allusions sexuelles et des mains baladeuses.

À chaque fois, l’histoire est la même : le proviseur convoque l’élève pour un motif flou, ferme la porte à clef, commente son physique ou ses vêtements et la touche”, expliquait, à TelQuel, Driss A. président du Conseil de vie lycéenne (CVL).

Suite à ce mail, d’autres lycéennes étaient sorties du silence pour dénoncer des affaires similaires. Les élèves ont également manifesté le 15 mai dans la cour de l’établissement, avant que le proviseur ne soit suspendu de manière provisoire par  la direction de l’AEFE.

En plus de la plainte déposée, une enquête administrative est toujours en cours afin de “déterminer les suites à donner” à la suspension d’Hervé Magot. En poste depuis quatre ans dans l’établissement de Marrakech, le proviseur a fait l’objet d’une mesure d’appel par ordre, au siège de l’agence, Paris, où il devrait être auditionné.

Une affaire que la représentation diplomatique française au Maroc suit de “près aux côtés l’AEFE”, détaille-t-on du côté de l’ambassade. Le 17 mai, le conseiller culturel de l’Ambassade de France à Rabat s’est rendu à Marrakech afin de rencontrer, à huis clos, deux représentants d’élèves ainsi que des représentants d’associations de parents et d’enseignants.

article suivant

Remaniement : En attendant les consultations, les partis sont déjà dans les starting-blocks

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.