La Toile s'interroge : les biscuits Oreo sont-ils halal ?

La Toile s'interroge : les biscuits Oreo sont-ils halal ?

Suite à un tweet publié le 11 mai sur la page officielle d'Oreo disant que le célèbre biscuit n'était pas “halal”, une polémique est née sur les réseaux sociaux. Alors, le cookie est-il conforme à la charia?

Par

www.wikipedia.org

Et si le biscuit le plus vendu au monde était haram? A une question posée sur Twitter le 11 mai dernier, la page officielle de la marque répond que “les biscuits Oreo ne sont pas halal”. A une seconde question sur le réseau social, Oreo précise que “les biscuits Oreo ne sont pas certifiés halal aux États-Unis ou au Canada”.

Ces tweets ont provoqué une vague de réactions parmi les consommateurs musulmans du célèbre biscuit. Des milliers de tweets reprenant le compte officiel d’Oreo ont dès lors interrogé sur la composition du biscuit : y a-t-il de l’alcool ou de la gélatine de porc parmi les ingrédients ? Les Oreo vendus dans les pays musulmans sont-ils compatibles avec la charia ?

Le tweet au coeur de la polémique sera quant à lui rapidement supprimé. Cependant, la question apparait dans l’onglet “Foire aux questions” du site officiel Oreo au Royaume-Uni. La réponse est : Non, Oreo n’est pas approuvé halal.

Les biscuits Oreo contiennent-ils de la gélatine de porc ? Sous le code E441, cet additif apporte “de l’élasticité aux bonbons mous, de la consistance à la crème dans les gâteaux et de l’onctuosité aux desserts lactés”. Mais selon la liste des ingrédients du produit, cet additif n’est pas utilisé dans les Oreo.

La deuxième piste serait l’alcool. En effet, le concentré de vanille contient une infime quantité d’alcool. Selon le site islamqa.info, cette consommation de vanille est licite même si elle est mélangée à l’alcool durant sa préparation, et ce pour deux raisons: “la première est que l’alcool n’est pas physiquement impropre. Bien au contraire, il est propre. La seconde est que l’alcool n’a pas d’effet sur la vanille et ne rend pas son consommateur ivre; aucun effet de l’alcool n’apparait lorsqu’on la consomme. Mieux, les traces d’alcool qui imprègnent les graines pendant la préparation du produit finissent par se dissoudre et ne laissent aucune marque sur la graine. Et tout produit ainsi préparé est licite à la consommation”, écrit le site.

En définitive, le produit n’a tout simplement pas reçu la certification halal. Cette certification est délivrée par une autorité islamique compétente désignée par la communauté musulmane dans un pays donné. L’institution nomme des personnes compétentes, qui supervisent et conduisent des audits des usines, des lignes de production ainsi que de la matière première. Suite à cette enquête, un rapport est soumis à un collège au sein d’un centre islamique ou d’une mosquée qui étudie et discute le rapport, avant de délivrer le certificat halal si toutes les conditions requises ont été remplies. La démarche n’a pas été initiée par le fabricant des célèbres biscuits. D’ailleurs, sur le site internet d’Oreo, le fabricant informe que ses produits ne sont pas casher non plus.

Contacté par Telquel, Mondelez Maroc qui produit localement le biscuit Oreo depuis 2015, assure que “tous les produits Oreo produits et/ou commercialisés par Mondelez Maroc sont halal et conformes aux lois et réglementations marocaines en vigueur”.

article suivant

Faillite de Thomas Cook, menace sur le tourisme marocain ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.