Quels sont les sites historiques marocains les plus visités ?

Quels sont les sites historiques marocains les plus visités ?

Le Palais Bahia à Marrakech, les ruines de Volubilis non loin de Meknès ou encore le Chellah à Rabat ont été les monuments historiques les plus visités au Maroc depuis le début de l’année 2019.

Par

Volubilis Crédit: DR

Plus d’un million de personnes ont visité les différents monuments historiques du royaume au cours du premier trimestre de l’année 2019. Le ministère de la Culture et de la Communication a noté « une hausse de 26 % » par rapport à la même période de l’année 2018. Ainsi, le département de Mohamed Laaraj indique que trois sites historiques sont particulièrement populaires et se sont distingués au cours des quatre derniers mois.

D’abord le Palais Bahia, qui a récemment abrité le dîner Dior à la veille du défilé croisière de la réputée maison de couture française. Défilé qui a eu lieu le 29 avril dans un autre fameux site historique de la ville ocre : le Palais Badii. Entre janvier et avril 2019, le palais Bahia a accueilli près plus de 410.000 visiteurs.

Palais BahiaCrédit: DR

Ce joyau architectural du 19e siècle a été commandité par le grand Vizir Ahmed Ben Moussa, régent du sultan Abd al-Aziz, de 1894 jusqu’à sa mort en 1900. Construit sur 8 hectares, ce palais abritait de nombreux appartements, une mosquée, une école coranique, le harem de Ben Moussa, des jardins somptueux. « À la disparition de Ben Moussa, le sultan Abd al-Aziz du Maroc prend le pouvoir et ordonne le pillage du palais. Ce dernier instaure le protectorat français au Maroc, sous lequel le général Lyautey, alors résident général de France, en fait, à partir de 1912, son lieu de résidence personnel et une résidence d’officiers français en y faisant ajouter cheminées, chauffage et électricité, » explique-t-on sur le portail du site historique.

VolubilisCrédit: DR

Volubilis, le mythique site archéologique (région Fès-Meknès) décroche la deuxième place avec plus de 131.000 visiteurs au premier trimestre de l’année 2019. Cette capitale du Royaume de Maurétanie (territoire qui s’étendait de l’Algérie centrale au Maroc contemporain) a été érigée dès le 2e siècle après J.C avant de tomber aux mains des Romains après l’annexion du Royaume. Sous l’administration de l’Empire romain, la ville connaît alors une importante extension urbaine. Volubilis est abandonnée par les Romains au 3e siècle après J.C et 5 siècles plus tard, Idriss Ier y trouve refuge et fonde ce que les historiens appellent « le premier État marocain ».

En troisième position, le département de la Culture indique que le site du Chellah à Rabat a été visité par plus de 43.000 personnes. Ancienne ville romaine, Chellah est passé sous le giron de plusieurs puissances locales avant que la dynastie Mérinide n’y érige sa nécropole au 14e siècle. Tout comme Volubilis, Chellah est classé patrimoine mondial de l’UNESCO.

Si sur le million de visiteurs, les trois sites totalisent 584 000 visites, le département de Lâarej ne donne pas d’informations sur les quelques 420.000 restantes.

Dans sa communication, le ministère de la Culture indique qu’il « a enregistré une augmentation des recettes issues des sites du patrimoine implantés dans les diverses régions du Royaume », mais ne donne aucun chiffre sur les sommes engrangées durant ce premier trimestre.

article suivant

L'écrivain et réalisateur franco-afghan Atiq Rahimi fait son cinéma

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.