Communauté juive, la guerre des clans

Communauté juive, la guerre des clans

Alors que Mohammed VI a ordonné la tenue d’élections - les premières depuis 50 ans - pour renouveler les instances de la communauté juive marocaine, le débat fait rage au sein du Kahal. Des élections sur la base de textes qui datent du protectorat et qui encadraient la vie 
de 300.000 personnes, est-ce bien raisonnable aujourd’hui, alors que la communauté se réduit comme peau de chagrin?

Par et

TELQUEL

C’est un homme en colère. “S’il y avait une réforme de la communauté, non seulement j’y adhèrerais, mais je milite pour cela depuis 30 ans.” La prière de Serge Berdugo, secrétaire général du Conseil de la communauté israélite du Maroc (CCIM), a en partie été exaucée : sur instructions royales, le ministère de l’Intérieur a annoncé, le 20 avril dernier, qu’il était chargé d’organiser les élections des instances représentatives des communautés israélites marocaines et de veiller au renouvellement périodique de ces instances.

Un vrai changement, puisque les dernières élections remontent à…1969. Quelques jours avant l’annonce de ces élections, une pétition avait été mise en ligne, initiée par une quinzaine de Marocains de confession juive et signée par près de 500 personnes, demandant “de revoir [leur] représentativité” pour une communauté “régie par des dirigeants élus et au service des autres”… sans nommer Serge Berdugo.

Pour y voir un peu plus clair, il faut se replonger dans les textes surannés datant du protectorat, notamment le dahir du 7 mai 1945 relatif à la réorganisation des comités de communautés israélites: “Prennent part...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Propos misogynes: Radio Mars sanctionnée par la HACA

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.