Officiel : Le pont de Sidi Maarouf ouvert le 10 mai à la circulation

Officiel : Le pont de Sidi Maarouf ouvert le 10 mai à la circulation

Le pont à haubans de Sidi Maarouf sera ouvert à la circulation le vendredi 10 mai aux aurores, apprend TelQuel du wali de Casablanca Said Ahmidouch.

Par

Enfin !” diront les milliers d’automobilistes qui empruntent ce carrefour névralgique à l’entrée du Sud de Casablanca, sur l’axe le reliant à l’aéroport international. Le pont à haubans de Sidi Maarouf, dont les travaux avaient été lancés en janvier 2016 par le roi Mohammed VI, sera ouvert à la circulation le vendredi 10 mai, “aux aurores”, confie le wali de Casablanca Said Ahmidouch à TelQuel.

Les équipes techniques travaillent dessus actuellement pour finir les derniers détails”, poursuit le wali, sans faire état d’une inauguration.

Fini mais pas inauguré, prêt mais pas accessible, le pont à haubans de Sidi Maarouf est devenu l’objet de toutes les boutades des Casablancais, comme une catharsis face au ras-le-bol des automobilistes, chauffés à blanc par les perturbations liées aux travaux et lassés de voir cet ouvrage censé fluidifier le trafic désespérément fermé à la circulation.

Alors pourquoi n’était-il toujours pas ouvert cet arlésien de pont ? Ces derniers jours, des photos circulent en boucle sur les réseaux sociaux montrant un flagrant décalage entre la pile et l’appareil d’appui du pont. Pour les internautes, il n’en fallait pas moins pour déceler un vice de construction qui justifierait le retard d’ouverture dudit pont, initialement prévue fin 2018.

Il n’en n’est rien. Ce pont est le fruit d’un partenariat tripartite entre le ministère de l’Équipement, la Direction générale des collectivités locales et la commune urbaine de la ville de Casablanca. Ces derniers ont procédé à la vérification de l’ouvrage à travers un bureau d’étude spécialisé avant sa réception finale. « Le pont à haubans de Sidi Maarouf est conforme au cahier des charges, mais également aux normes internationales de construction. Il ne présente aucun problème technique ou de construction », nous informe Ahmed Benboujida, président de la commission des services publics, du patrimoine et des prestations au Conseil de la ville de Casablanca.

Pour ce qui est du décalage, Ahmed Benboujida parle d’une technique usuelle pour « s’assurer de la bonne traction du pont ». Sur le plan technique, « le pylône central qui se situe au milieu du pont doit être incliné de 15 degrés en avant pour permettre une bonne traction et maintenir la surélévation du pont en avant », explique notre source, pour qui « le décalage au niveau de la fondation inférieure s’explique par cette inclinaison et se justifie par des raisons purement techniques ».

Pas de vice de forme, donc. Pourquoi les automobilistes ne pouvaient-ils pas l’emprunter alors ? Selon LeDesk.ma, « l’inauguration n’est pas tributaire de contingences protocolaires, mais de réserves techniques », car « la commission devant donner le go, qui a établi un procès verbal dans ce sens, n’a pas pu recueillir la signature des représentants de la commune, manifestement pressés de quitter les lieux. » La signature de représentants de la commune bloquerait l’inauguration d’un chantier lancé par Mohammed VI ? Ce serait une première…

D’ailleurs, le président de la commission des services publics, du patrimoine et des prestations au Conseil de la ville nous l’affirmait plus tôt dans la journée : « Le pont est prêt à 100%, on n’attend juste qu’il soit inauguré avant son ouverture aux automobilistes ». Ce sera finalement sans inauguration.

Une source proche du dossier nous le confirme plus directement : « Cela fait des semaines que le pont est prêt, cela fait des semaines que nous essayons de faire pression sur les autorités locales pour déterminer la date d’inauguration, mais, en fin de compte, ce sont des internautes qui ont changé la donne à travers de simples publications. »

article suivant

Faillite de Thomas Cook, menace sur le tourisme marocain ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.