Bombardier vend son usine d'aérostructures au Maroc, le repreneur identifié

Lors de la présentation de ses résultats trimestriels ce jeudi, le constructeur aéronautique canadien Bombardier a annoncé la cession de ses activités d'aérostructures au Maroc. Selon une source proche du dossier, l'usine de Nouaceur sera reprise par un sous-traitant qui garantira les emplois des quelque 400 personnes travaillant sur le site.

Par

Bombardier annonçait le 2 mai la vente de ses activités d'aérostructures au Maroc.

Le constructeur aéronautique canadien Bombardier a annoncé aujourd’hui, lors de la présentation de ses résultats trimestriels, qu’il allait créer une division aéronautique unique en rapprochant ses activités d’avions d’affaires et de court-courriers et accentuer ses cessions d’actifs non stratégiques en vendant ses unités d’aérostructures à Belfast (Irlande du Nord) et au Maroc. “La consolidation des activités aéronautiques simplifiera notre structure et la rendra plus ciblée sur nos marques phares : Global, Challenger, Learjet et CRJ. Elle nous permettra aussi de mieux soutenir nos clients et de générer plus de valeur pour nos actionnaires”, explique Alain Bellemarre, PDG de Bombardier dans un communiqué annonçante également une relocalisation des activités d’aérostructures du constructeur à Montréal et au Mexique. “Bombardier fait une restructuration de son activité aéronautique. L’entreprise préfère se concentrer sur les…

article suivant

Polémique sur les vols spéciaux, un Paris-Fès en classe éco à plus de 10.000 dirhams