Rachid Talbi Alami dissout la fédération de basketball

Rachid Talbi Alami dissout la fédération de basketball

En conflit avec avec plusieurs de ses membres, la Fédération royale marocaine de basketball vient d’être officiellement dissoute par le ministère de la Jeunesse et des Sports.

Par

Conférence de presse consacrée à la présentation de l’état d’avancement des préparatifs relatifs aux JA-2019 (photo d'illustration) Crédit: MAP

Le bras de fer entre la Fédération royale marocaine de basketball (FRMBB) et plusieurs de ses associations a eu un dénouement tragique pour le très controversé président Mustapha Aourach. Un communiqué du ministère des Sports annonce ce jeudi la dissolution de la FRMBB et la création d’une commission provisoire.

Pour gérer la transition et organiser la prochaine assemblée générale, le comité chargé d’assurer l’intérim sera présidé par Abdelmajid Boura. Il sera secondé par Adnane Bouziane en tant que vice-président. Isaad Moustaqim a été nommé secrétaire général de la nouvelle commission. La trésorerie générale a été confiée à Hajar El Kandoussi, tandis qu’Akram Jamad complète l’équipe en sa qualité de conseiller.

5 ans de bras de fer

Cette commission aura la lourde tâche de remettre le basketball marocain sur les bons rails, les dernières années sous la présidence de Mustapha Aourach ayant été très mouvementées.

Le président sortant, qui n’a jamais réussi à faire l’unanimité depuis son élection en 2014, était au centre de plusieurs tensions opposant son bureau à des associations qui ont fini par le poursuivre en justice pour manque de transparence dans la conduite des affaires de la balle orange. Face au tribunal des crimes financiers de Rabat en 2018, Aourach a toujours clamé son innocence. Mais la justice a fini par donner raison aux plaignants en invalidant deux précédentes assemblées générales.

La gouvernance d’Aourach était notamment contestée par le Wydad de Casablanca, l’Ittihad de Tanger, le Maghreb de Fès, le Chabab Al Ouatia et le club Amal d’Essaouira. Ces équipes lui reprochaient, outre les fautes de gestion, les retards pour le lancement du championnat et de la Coupe du trône. Ces associations ont ensuite toutes été reléguées en divisions inférieures, sous prétexte qu’elles boycottaient les compétitions sous l’égide de la FRMBB.

Audit fatal

Le ministère des Sports avait reçu plusieurs lettres dans lesquelles les clubs cités se plaignent du président Aourach. Suite à ces lettres, le département de Rachid Talbi Alami a mené un audit dans les locaux de la fédération. Selon plusieurs sources au sein de la FRMBB, l’audit aurait relevé des “dysfonctionnements et irrégularités” qui ont accéléré le processus de dissolution.

Avant de dissoudre la fédération, le ministère a bien appliqué l’article 31 de la loi sur l’éducation physique et du sport en adressant une lettre d’avertissement à la FRMBB pour tirer la sonnette d’alarme, et inviter les responsables à se conformer aux exigences de la loi dans un délai de 21 jours.

article suivant

Remaniement : En attendant les consultations, les partis sont déjà dans les starting-blocks

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.