Face aux “contractuels” grévistes, Amzazi emploie les grands moyens pour sauver l’année scolaire

Face aux “contractuels” grévistes, Amzazi emploie les grands moyens pour sauver l’année scolaire

Dans une directive adressée aux académies régionales ce mercredi, le ministère de l’Éducation liste neuf mesures à prendre, destinées à sauver l’année scolaire en cours, perturbée par la grève des enseignants dits “contractuels”.

Par

Le ministre de l'Education nationale Saaid Amzazi, lors d'une intervention au parlement. Crédit: MAP

Le ministère de l’Éducation nationale a décidé de prendre neuf mesures urgentes censées lutter contre la grève des enseignants dits “contractuels” qui dénoncent l’inégalité de traitement avec les autres cadres de l’enseignement.

Dans une directive adressée le 24 avril aux académies régionales, et dont TelQuel Arabi détient copie, le département de Saaid Amzazi entend “créer des conditions propices à la durabilité du processus éducatif et garantir le droit à la scolarisation des jeunes” alors que des milliers d’enseignants contractuels ont encore défilé à Rabat le 23 avril.

La lettre du ministère précise que les mesures édictées ont pour but “de circonscrire les problèmes résultant de la cessation collective de travail de certains cadres du monde universitaire et de préparer les étudiants à réussir leurs examens dans de bonnes conditions”, alors que quelque 300.000 élèves ont pâti des absences des enseignants, selon un récent bilan officiel.

Le département de Saaid Amzazi a décidé de:

– Veiller à l’exécution des heures statutaires à effectuer par le personnel enseignant selon chaque filière

– Accorder la  priorité aux  niveaux d’enseignement diplômants

– Favoriser les heures supplémentaires, dans la limite des huit heures prévues par décret

– Revoir les emplois du temps

– Combiner certains niveaux d’enseignement en s’assurant que le nombre d’élèves ne dépasse pas la capacité de chaque salle de classe

– Répartir le temps de travail des enseignants entre deux voire plusieurs établissements dans la limite de la durée légale

– Adapter l’encadrement éducatif dans la mesure du possible, ainsi que les emplois du temps en fonction de la capacité des départements

– Avoir recours à des enseignants travaillant dans des écoles privées

– Profiter de l’expérience de professeurs à la retraite qui ont exprimé le désir de continuer à exercer et faire appel à des non-employés possédant des certificats leur permettant d’enseigner certaines matières.

En plus de ces mesures, le ministère de l’Education indique que “les académies régionales d’éducation et de formation sont invitées à associer les associations de parents d’élèves et à adopter toutes les mesures pour assurer la continuité du service public et le droit des élèves à suivre des cours dans des conditions favorables”.

Il appelle encore les responsables régionaux à “prendre les mesures pratiques qu’ils jugent appropriées pour surmonter les difficultés liées aux spécificités locales et régionales en particulier dans les zones reculées”.

Le ministère a travaillé en coordination avec le ministère de l’Économie et des Finances pour faciliter l’application de diverses mesures visant à créer les conditions permettant de terminer l’année scolaire malgré la mobilisation sociale, et ce dans l’intérêt des élèves”, indique encore le document.

article suivant

La défection de grands groupes met Huawei sous pression

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.