Eco-Medias dément avoir reçu une proposition de rachat d'Aziz Akhannouch

Contacté par TelQuel, le PDG et actionnaire d’Eco-Médias Abdelmounaïm Dilami infirme les informations sur la vente du groupe de presse au ministre, homme d’affaires, et chef de parti Aziz Akhannouch.

Par

TelQuel

Je n’ai reçu aucune proposition de rachat du groupe Eco-Médias,” déclare à TelQuel Abdelmounaïm Dilami, PDG du groupe de presse dont il est également actionnaire à hauteur de 68% avec son épouse Nadia Salah. Le patron du groupe qui détient les quotidiens L’Economiste et Assabah, la radio Atlantic Radio, l’Ecole supérieure de journalisme et de communication (ESJC), ainsi que l’imprimerie Ecoprint, dément ainsi l’information de Maghreb Confidentiel qui affirmait dans son édition du 18 avril que “le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch, par ailleurs patron de la holding Akwa, a vu son projet de rachat du groupe de presse Eco-Médias torpillé par Mohammed VI en personne.” “Le roi, lui-même propriétaire de 11% d’Eco-Medias via Global Communication, filiale de sa holding Al Mada, voudrait éviter une surconcentration des médias entre les mains d’Akhannouch”, poursuivait le média français, affirmant qu’Aziz Akhannouch “menait depuis plusieurs mois des négociations avec les actionnaires majoritaires…

article suivant

Le Gouverneur de la préfecture des arrondissements de Casablanca-Anfa relevé de ses fonctions