Bencheikh, responsable d’un échec d’état?

Bencheikh, responsable d’un échec d’état?

Durant ses seize ans de règne sur la formation professionnelle, Larbi Bencheikh a transformé à marche forcée le visage de l’OFPPT. HCP, Cour des comptes, CGEM, s’accordent à dire que son bilan est un échec. Est-il le seul responsable ou a-t-il sacrifié la qualité des formés sur l’autel des chiffres exigés par l’Etat?

Par et

Telquel

Le drame de l’OFPPT, c’est Larbi Bencheikh”, nous lance une source gouvernementale l’ayant côtoyé. Ni les changements de gouvernement, ni les scandales à répétition n’arrivent à bout du puissant Larbi Bencheikh, qui règne sans partage sur l’office durant seize ans. Il sera même nommé, en avril 2017, secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle, avant de faire partie, quelques mois plus tard, des personnes limogées par le roi suite aux défaillances du projet “Al Hoceïma Manarat Al Moutawassit”. Le lendemain de sa mise à l’écart, l’inamovible directeur général de l’OFPPT déclarait à nos confrères du siteinfo.com:Je n’ai pas été victime d’une injustice, le roi avait raison et nous ne sommes là que pour servir le pays. La décision de Sa Majesté est une décision juste.” Soit.

Mais l’échec de l’office peut-il être imputé à son seul directeur général ? “L’office est chargé de la promotion du travail, du développement et de l’adaptation de la formation professionnelle dispensée par le ministère chargé du travail”, dispose la loi instituant l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail....

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Boris Johnson, chantre du Brexit, obtient les clefs de Downing Street

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.