Hassnaâ Bellaziz, première candidate au service militaire: "Intégrer l'armée est mon rêve d'enfance"

Hassnaâ Bellaziz, première candidate au service militaire: "Intégrer l'armée est mon rêve d'enfance"

Dès le lancement de l’opération de recensement il y a une semaine, Hassnaâ s'est portée volontaire au service militaire. Elle espère pouvoir enfin intégrer une école militaire, rêve qu’elle n’a pas encore pu concrétiser.

Par

A 22 ans à peine, Hassnaâ Bellaziz est devenue en l’espace de quelques heures, une célébrité dans tout le Maroc. La raison ? Cette jeune Marrakchie est la première femme à s’être portée volontaire pour le service militaire après le démarrage l’opération de recensement par le ministère de l’Intérieur le 9 avril dernier. Contrairement aux hommes, le service militaire est facultatif pour les femmes non mariées. Dans cet entretien,  Hasnaâ Bellaziz revient sur son parcours et se confie sur ses attentes.

Qu’est-ce qui vous a poussée à vous porter candidate au service militaire ?

Intégrer l’armée est mon rêve depuis l’âge de douze ans. J’ai participé à des concours par le passé, mais mon dossier n’a jamais été retenu. Dès que j’ai vu l’annonce (du recensement pour le service militaire, NDLR),  j’ai compris que c’était une opportunité qu’il fallait saisir. Le service militaire me permettra de donner quelque chose à mon pays et cela me rend fière. C’est une opportunité que nous donne le roi pour montrer à d’autres pays que la femme marocaine est capable d’évoluer dans le domaine militaire parmi tant d’autres.

Avez-vous été critiquée pour votre choix? 

J’ai été très critiquée sur Facebook et YouTube. Certains m’accusent de ne chercher que la notoriété, mais ces personnes ne savent pas qu’il s’agit de mon rêve d’enfance. C’est un choix personnel et ces critiques ne me touchent pas. Heureusement que ma famille me soutient à 100%. Dès qu’ils ont pris connaissance de l’annonce, ils m’ont dit “vas-y, présente-toi et vis ton rêve”. Je n’ai aucun obstacle pour le réaliser.

Quel a été votre parcours professionnel jusqu’ici ?

Je n’ai pas eu mon baccalauréat, mais j’ai décroché un diplôme en informatique au Centre Casablanca d’informatique. Aujourd’hui, je suis responsable au centre d’appel du CHU Mohammed VI de Marrakech où j’habite avec ma famille. Je suis également make-up artist, mais ce n’est qu’un hobby. Je compte quitter mon emploi si je suis sélectionnée pour le service militaire.

Et à l’avenir que souhaiteriez-vous faire ?

Je compte passer des entretiens pour intégrer les écoles militaires de Rabat ou de Kenitra. Je ne sais pas si je pourrai être intégrée, mais je veux travailler dur et être parmi les meilleurs candidats.

article suivant

Boris Johnson, chantre du Brexit, obtient les clefs de Downing Street

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.