Noureddine Saïl: “Le débat actuel sur la langue arabe est globalement hystérique!”

Noureddine Saïl: “Le débat actuel sur la langue arabe est globalement hystérique!”

TelQuel ouvre ses colonnes à des intellectuels et des experts qui appellent à libérer l’école des griffes de l’idéologie pour sauver l’avenir de notre éducation. Voici l'avis de Noureddine Saïl, ex-inspecteur de philosophie.

Par et

YASSINE TOUMI/ TELQUEL

Rien n’a été décidé de façon claire au matin de l’Indépendance. Les différents gouvernements ont laissé faire tout en affirmant, haut et fort, que l’arabe est la langue du Coran, de la Oumma, du Maroc et de l’enseignement…

à lire aussi

En revanche, l’éternel populisme des leaders et des partis a fait, depuis lors, que tous les cinq ou dix ans, intervient bruyamment, à un niveau ou un autre du cursus scolaire, une arabisation de l’enseignement. On en est arrivé à trouver tout à fait normal le fait que les matières scientifiques soient enseignées en arabe pendant douze ans, du primaire au baccalauréat, et qu’arrivé à l’Université l’étudiant doive suivre les cours de médecine, de maths, de physique, de chimie, d’agronomie, de statistiques et j’en passe, en français… On ne rit pas, de grâce !Mais aucun décideur n’a sérieusement travaillé, à l’époque, à faire de l’arabe une langue de combat pour la modernité, à créer de vraies commissions pluridisciplinaires chargées de réinventer une lingua arabica capable d’accompagner, dans son évolution scientifique et technologique, le monde en effervescence des années...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Meknès : 11 individus arrêtés dans une affaire de « sextorsion » et séquestration

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.