Amina Maelainine réagit à sa mise à l'écart de la vice-présidence du parlement

Amina Maelainine réagit à sa mise à l'écart de la vice-présidence du parlement

La députée PJD a signé une sortie sans équivoque sur sa page Facebook, où elle tance sans ménagement  le secrétariat général de son parti.

Par

Tniouni

Silencieuse depuis le début de l’affaire, c’est sur sa page Facebook que l’élue PJD Amina Maelainine a réagi à sa mise à l’écart de son poste 7e vice-présidente à la Chambre des représentants. Alors que le parlement a renouvelé ses instances à mi-mandat, les élus du PJD ont tranché et ont décidé de porter la députée Mariam Boujemaa, membre du secrétariat général du parti, à la vice-présidence de la Chambre des représentants.

Je souhaite rappeler que ce n’est pas la première fois qu’on ne vote pas pour moi lors de désignations au sein du parti. Au début du mandat (parlementaire, NDLR), le secrétariat général avait soutenu une autre membre du parti pour occuper le poste de vice-présidente, et ce malgré le vote du groupe parlementaire qui m’était favorable. Cette même instance s’est également opposée à ce que je rejoigne le secrétariat général du parti”, explique l’élue PJD dans une publication diffusée dans la soirée du 15 avril.

 Tançant les cadors de son parti qui l’ont explicitement critiquée après la fuite de ses photos sans voile à Paris, Amina Maelainine écrit : “je n’ai jamais commenté les procédures de votes ou des choix pris au sein du parti, car il est normal qu’on ne vote pas favorablement pour moi à toutes les étapes, mais les commentaires, les analyses et ‘l’héroïsme sur le dos d’Amina Maelainine’ dont ont fait preuve  beaucoup de personnes démontrent leur manque de ‘roujoula’ (virilité, sens de l’honneur, NDLR), et leur incapacité à jouer de véritables rôles héroïques à travers des prises de position politique honorables”. “Les déclarations et les insinuations répétitives et sélectives (…) ne vont pas pour autant combler le vide des positions”, poursuit l’élue.

Amina Maelainine a aussi rappelé qu’elle était fière du travail effectué au sein du bureau de la chambre des représentants. “J’ai travaillé dur, avec dévouement et engagement. Je vais poursuivre ce travail et cette lutte, qui ne sont pas liés aux postes de responsabilités, avec le même enthousiasme et le même engagement”, affirme-t-elle, avant de conclure sa diatribe en souhaitant “bon courage” à sa remplaçante, Mariam Boujemaa.

Le secrétariat général du PJD a arrêté vendredi dernier sa liste des candidats du parti aux différentes instances de la chambre des représentants. La mise à l’écart de Maelainine avait des allures de sanction pour l’élue, qui était en début d’année au cœur d’une polémique suite à la diffusion de photos d’elle la montrant sans son voile habituel lors d’un déplacement à Paris.

article suivant

Remaniement : En attendant les consultations, les partis sont déjà dans les starting-blocks

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.