Sochepress-Sapress: un géant de papier

Annoncé le 19 mars, le rachat de Sochepress par le fonds Edito Ventures, qui possédait déjà son concurrent direct, Sapress, a suscité plusieurs interrogations chez les acteurs du secteur. Avec ce rachat, un seul investisseur détiendra le monopole sur la distribution, hautement fragilisée par la chute accélérée des ventes de périodiques et de livres.

Par et

Rachid Tniouni

Un chamboulement dans le monde de la presse. Dans un communiqué rendu public le 19 mars, on apprenait qu’Edito Ventures, un fonds d’investissement géré par Upline Group, a racheté 80% de la société de distribution de presse Sochepress. Le même fonds s’était déjà offert son concurrent, Sapress, en 2009. Ces 80% repris par Edito Ventures appartenaient au groupe français Presstalis. “Mais c’est une situation à très court terme”, nous confiait en mars dernier Amine Benchekri, DG de Sapress. “Presstalis, qui détient encore 20% de Sochepress, se retirera rapidement, le temps de stabiliser le rapprochement”. En détenant les deux seuls distributeurs de la presse au Maroc, Edito Ventures crée une situation de monopole, qui inquiète les acteurs de la presse et de l’édition dans un secteur qui…

article suivant

Efficacité des vaccins Covid-19 : la bataille des chiffres