L’ONCF vise 4 milliards de dirhams de chiffre d'affaires en 2019

L’ONCF vise 4 milliards de dirhams de chiffre d'affaires en 2019

A l’occasion du conseil d’administration de l’ONCF, le directeur général du transporteur a annoncé un chiffre d’affaires de 3,4 milliards de dirhams pour l'exercice 2018. Une année marquée par le lancement de la ligne à grande vitesse et de nouveaux concepts comme le train grand ligne “Al Atlas” et les trains de proximité TNR.

Par

Le directeur général de l'ONCF, Rabie Khlie, lors de la présentation de la ligne à grande vitesse à la presse en novembre 2018. Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

Quatre milliards de dirhams. C’est le chiffre d’affaires prévisionnel sur lequel l’Office national des chemins de fer (ONCF) table pour l’année 2019. S’exprimant à l’occasion du conseil d’administration qui s’est tenu aujourd’hui, le directeur général de l’Office, Mohamed Rabie Khlie, a affirmé que le budget pour l’année 2019 a été conçu sous le signe de “la performance opérationnelle, priorisant l’amélioration de la qualité du service, l’optimisation des charges et l’accompagnement de la dynamique nationale”. Pour l’année à venir, l’ONCF prévoit d’investir 3,3 milliards de dirhams.

Selon son directeur général, l’année 2019 sera marquée par la “finalisation du nouveau cycle de développement 2019-2025, le lancement de nouveaux projets d’infrastructure, l’acquisition de nouveau matériel roulant et la poursuite du déploiement de la stratégie fret et logistique, grâce aux nouvelles capacités libérées et aux partenariats joint venture en cours de finalisation”, indique une dépêche de l’agence de presse MAP, citant un communiqué de l’ONCF. La même source précise également que l’Office planchera sur la modernisation des installations et des équipements de production tout en amorçant “la transformation digitale”.

Concernant le bilan de l’année 2018, Rabie Khlie a indiqué que l’ONCF a réalisé un chiffre d’affaires de 3,4 milliards de dirhams et une valeur ajoutée de 2 milliards de dirhams. L’année dernière avait notamment été marquée par le lancement de la ligne à grande vitesse, du train de grande ligne “Al Atlas” et des trains de proximité TNR, ainsi que par l’ouverture de nouvelles gares.

Selon le directeur général de l’Office, les “résultats directs en termes de bénéfices clients sont bien palpables”. Pour étayer son propos, Rabie Khlie a indiqué que les temps en parcours ont été réduits, les fréquences renforcées tandis que la ponctualité a été “largement améliorée”. La même source indique que 95% des trains sont arrivés à l’heure.

Le bilan des trois premiers mois d’exploitation de ces projets est largement révélateur, a-t-il souligné, rappelant que, durant la seule période de janvier à mars 2019, plus de 600.000 passagers ont été enregistrés à bord d’Al Boraq, plus de 3 millions dans les trains Al Atlas et pas moins de 4 millions dans les trains navettes rapides (TNR).

à lire aussi

article suivant

À Bahreïn, Kushner présente un plan qui occulte l'essentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.