La Cour d'appel confirme les lourdes peines de prison

La Cour d'appel confirme les lourdes peines de prison

Dans la nuit du 5 au 6 avril 2019, la Cour d'appel de Casablanca a confirmé les lourds jugements prononcés à l'encontre de 42 détenus du Hirak du Rif, prononcés le 26 juin 2018.

Par

Rachid Tniouni / TelQuel

Nasser Zafzafi et ses co-détenus à Casablanca n’ont pas vu leur peine réduite en appel. Dans la nuit du vendredi 5 avril, la Cour d’appel de Casablanca a maintenu les lourdes peines de prison prononcées à l’encontre des figures du Hirak du Rif, allant jusqu’à 20 ans de prison ferme.

En juin 2018, la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca avait déjà prononcé, au terme d’un procès de 9 mois, de lourdes peines à l’encontre de 53 d’entre eux, allant de 1 an de prison avec sursis à 20 ans de prison ferme, notamment pour Nasser Zafzafi, Nabil Ahamjik, Ouassim Boustati et Samir Ighid.

Poursuivis pour des chefs d’inculpations allant jusqu’à “l’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat par un attentat ayant pour but de porter la dévastation et le massacre” (article 201 du Code pénal), ils encouraient jusqu’à la peine de mort.

à lire aussi

Avec agences

article suivant

Le Maroc déroule le tapis rouge pour ses relais d’influence en Afrique du Sud

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.