Pesticides dans le thé: une norme à la hâte?

Pesticides dans le thé: une norme à la hâte?

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires a annoncé de nouvelles limitations concernant les pesticides contenus dans le thé vert marocain, importé de Chine à 99%. Les industriels, qui n’ont que quatre mois pour s’y conformer, dénoncent une décision prise à la hâte qui risque de nuire à leur business.

Par

Les négociations sont en cours entre les industriels marocains et les producteurs chinois de thé. Cependant, le Maroc est en position de faiblesse à la table des négociations. Crédit: DR

En février 2018, une enquête menée par TelQuel révélait que la grande majorité des marques de thés verts marocains, importés de Chine, contenait un niveau de pesticides élevé. Le Maroc ne se basait alors que sur le Codex Alimentarius (référentiel générique de l’Organisation mondiale du commerce, ndlr) ainsi que sur les normes du pays d’importation, la Chine, aux normes laxistes comparées aux normes européennes.

à lire aussi

Désormais, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a décidé de fixer une réglementation plus stricte et de nouvelles limitations maximales de résidus de pesticides (LMR), conformément à l’arrêté n°156-14, selon un communiqué de presse, daté du 27 février 2019 et rendu public par Al Akhbar le 25 mars.

Les nouvelles normes entreront en vigueur le 1er juillet prochain. Un challenge pour les acteurs nationaux du secteur qui importent l’intégralité des 70 000 tonnes de thé consommées par an depuis des pays tels que les Philippines, le Japon, l’Inde et surtout la Chine à hauteur de 99%.

Comment convaincre la Chine ?

On ne comprend pas cette décision de l’ONSSA. Même les Chinois...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

L'Intérieur organisera les élections des instances représentatives de la communauté juive

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.