Fatima Mazmouz: l’artiste qui interpelle avec son corps

Fatima Mazmouz: l’artiste qui interpelle avec son corps

Du corps de l’intime au corps politique, c’est le fil tissé par la photographe-plasticienne Fatima Mazmouz. La Franco-Marocaine questionne et déconstruit notre rapport à la grossesse, à l’avortement, à la mémoire, ainsi qu’à la résistance. Elle reviendra sur l’une de ses séries phares : Bousbir, le 13 avril à l’Institut du monde arabe à Paris. A cette occasion, portrait d’une femme libre et de caractère.

Par

Super Oum, la catcheuse des temps modernes, s’empare de la question de la grossesse, et figure la résistance. Série “Le corps pansant”, 2011.

Après maintes tentatives, il a fallu attendre plus d’un an avant d’arriver à croiser le chemin de Fatima Mazmouz, de passage à Casablanca. La photographe-plasticienne de 45 ans est très demandée. Entre ses expositions, ses rencontres et ses performances dans de nombreux pays, comme dernièrement au Liban, elle n’arrête pas.

Sa production intitulée “Les ventres du silence, pouvoirs et contrepouvoirs” plaît. Dans ce pertinent travail, la Franco-Marocaine de 45 ans a su faire de son corps un sujet de réflexion artistique. Elle a transformé son enveloppe charnelle en territoire politique marqué par le féminisme, le post-colonialisme, la mémoire, la résistance…

Fatima Mazmouz a transformé son enveloppe charnelle en territoire politique marqué par le féminisme, le post-colonialisme, la mémoire et la résistance.Crédit: DR

Un acte qu’on pourrait qualifier de militantisme pour celle qui s’acharne à rendre visible l’invisible. “C’est bien connu, le ventre est notre deuxième cerveau, lâche-t-elle au détour d’une phrase. Ainsi, je panse donc je suis.

La gloire de son père

Fatima Mazmouz s’est construite entre...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

#Çavasaigner : La précarité menstruelle est aussi une problématique marocaine

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.