Après l'affaire de corruption, Fresenius assure avoir changé

Après l'affaire de corruption, Fresenius assure avoir changé

Suite à l’enquête du Department of Justice américain, sur des actes de corruption de Fresenius pour obtenir des marchés sur le secteur médical dans certains pays, dont le Maroc, le groupe allemand assure à TelQuel avoir mis en place depuis 2012 des mesures pour éviter que cette situation ne se reproduise.

Par

AFP

Fresenius sort de son silence. Accusé par le Department of Justice (DoJ) américain “d’actes de corruption” au Maroc pour “obtenir des marchés”, le spécialiste des équipements de dialyse se défend en rappelant que les faits se sont déroulés entre 2007 et 2012, et que depuis, Fresenius Medical Care (FMC) a “résolu ces problèmes de manière approfondie et mis en œuvre des mesures correctives”.

Lorsque nous avons eu connaissance de cette affaire en 2012, nous avons immédiatement ouvert nos propres enquêtes et impliqué les autorités américaines”, insiste Matthias Link, vice-président en charge de la communication du groupe Fresenius, répondant à un mail envoyé par TelQuel à la direction de FMC Maroc. Parmi les mesures prises par le groupe allemand “le renvoi du cadre supérieur de FMC Maroc responsable de cette conduite.”

à lire aussi

“Nous avons également pris de nombreuses mesures pour promouvoir une culture de comportement commercial éthique dans l’ensemble de la société et pour continuer à renforcer nos programmes de conformité et nos contrôles internes à l’échelle mondiale ainsi que dans les pays où le groupe est présent,” poursuit Matthias Link. Le jour de l’annonce de cette résolution par le DoJ, FMC a publié un communiqué dans lequel l’entreprise précise qu’ “en 2012, Fresenius Medical Care avait volontairement informé le gouvernement des États-Unis d’enquêtes internes sur des comportements susceptibles de constituer une violation de la FCPA dans des pays autres que les États-Unis”.

Selon les informations du Desk.ma et d’Akhbar Al Yaoum, confirmées par nos sources, le chef du service de néphrologie à l’hôpital militaire de Rabat Zouhir Oualim aurait touché des “pots-de-vin” pour favoriser FMC dans l’obtention de marchés d’équipement de centres d’hémodialyse de l’hôpital militaire de la capitale, puis de celui d’Agadir.

Grâce à cela, “FMC a bénéficié d’approximativement 3,7 millions de dollars de contrats (au Maroc, NDLR) durant la période de l’enquête,” conclut le rapport de la justice américaine. Ces opérations de corruption ont fini par alerter les autorités marocaines. Dans son édition du 3 avril, Akhbar Al Yaoum révèle que dès 2007, une opération conjointe entre les services de renseignements marocains et américains commence à enquêter sur cette affaire.

[Lire notre enquête] Fresenius: Un système de corruption au sein de l’armée marocaine

article suivant

Loin des discours convenus, Ahmed Réda Chami et Noureddine Boutayeb à bâtons rompus

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.