Omar Raddad, condamné sans preuves

Omar Raddad, condamné sans preuves

Omar Raddad clame toujours son innocence, 28 ans après le meurtre de Ghislaine Marchal, pour lequel il a été condamné à dix-huit ans de prison. Le président Chirac le graciera. Insuffisant. Ses défenseurs, ses soutiens et lui réclament qu’il soit innocenté. Ils veulent aujourd’hui éclairer les zones d’ombre d’un procès où il a fait figure, selon eux, de coupable idéal et de victime d’un engrenage judiciaire.

Par et

Telquel

Ici, un homme est “mort”. De jour, dans une ambiance à perturber l’habituelle quiétude azuréenne où siège le Palais de justice, à quelques encablures de la Méditerranée. Ce 2 février 1994, la Cour d’assises des Alpes-Maritimes, à Nice, condamnait Omar Raddad à dix-huit ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Ghislaine Marchal, son employeur et veuve richissime. Le premier jour du reste de sa vie.

Au terme de dix jours de débats animés, la vie de cet immigré marocain de 32 ans, funestement devenu le jardinier le plus célèbre de France en deux ans et demi, va s’en trouver changée “Madame (Marchal) est morte, mais moi aussi vous m’avez tué”, suffoquera-t-il, devant l’audience. Lui, a passé plus de deux ans dans une prison de Grasse, les cheveux déjà poivre et sel à 32 ans, le visage blafard. Il a été désigné coupable du meurtre de sa riche patronne, retrouvée morte dans sa villa à Mougins le 24 juin 1991, le corps mutilé et une énigmatique inscription, en lettres de sang, trônant au milieu de la scène du crime...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

L'offensive contre Tripoli a fait plus de 500 morts selon l'OMS

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.