Disparition de pages pro-boycott sur Facebook : entre manipulations et influence 2.0

Des pages Facebook dont l’audience se compte en millions d’abonnés et qui avaient appelé au boycott en avril dernier ont disparu de la Toile dernièrement. Certaines sont réapparues, pas toutes. Elles accusent les « brigades d’Akhannouch » d’avoir « signalé » leur page pour obtenir leur suspension, mais plusieurs éléments contredisent ces accusations. Enquête.

Par

Depuis quelques jours, la disparition de plusieurs pages Facebook très populaires au Maroc qui avaient notamment appelé au boycott des marques Sidi Ali, Centrale Danone et Afriquia en avril dernier, suscite interrogations et manipulations. Sans que le lien ne soit établi, ces disparitions intervenaient concomitamment à la suppression par Facebook de près de 3000 pages liées à la Russie et à l’Iran et que le réseau social qualifiait de « trompeuses » et « inauthentiques », relevait TelQuel le 26 mars. De nouveaux éléments rassemblés par nos soins discréditent l’hypothèse d’un lien. Il apparait en effet que sur la dizaine de pages dont les fans se comptent en millions d’abonnés et qui connaissent des perturbations ces jours-ci, seule la page « Anonymous Masaktinch » a été définitivement supprimée par le réseau social et que…

article suivant

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui n'est plus