Trésor économique et culturel, bilan et espoirs pour l’artisanat marocain

Trésor économique et culturel, bilan et espoirs pour l’artisanat marocain

Après des années d’attente et des mois de concertations, le projet de loi n°50-17 réglementant les activités artisanales est enfin en voie d’adoption. Son objectif ? Améliorer les conditions de vie et de travail des artisans marocains, et accompagner la stratégie de développement et de valorisation du secteur, mise en place en 2007.

Par

Très attendu, le projet de loi relatif à l’exercice des métiers de l’artisanat voit enfin le bout du tunnel. Présenté par Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat, et de l’économie sociale, le projet de loi n° 50-17 a été adopté par le Conseil du gouvernement le jeudi 7 mars. Il s’agit là d’une première dans l’histoire de l’artisanat marocain qui, après des années d’attente, sera enfin doté d’un cadre juridique, réglementaire et institutionnel. Ses objectifs ? Revaloriser la profession, améliorer les conditions d’exercice des artisans d’art, et mettre en valeur l’identité marocaine via les produits commercialisés à l’étranger.

« C’est un très grand pas vers l’organisation du secteur, » se félicite Jamila Mosalli, secrétaire d’Etat chargée de l’artisanat en commentant cette nouvelle loi qui définit « les formes d’exercice des activités artisanales », détermine « les conditions et modalités d’enregistrement dans le registre national des artisans » ainsi que « les organes du secteur de l’artisanat, leurs fonctionnements et leurs activités », comme mentionné sur l’article premier de la dite loi.

Ce nouveau cadre juridique est aussi censé mieux protéger les métiers de l’artisanat...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Terres soulaliyates: trois projets de loi examinés par le parlement

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.