Le Maroc annonce le ralliement d’un capitaine “rebelle” du Polisario

Un capitaine de la gendarmerie du Polisario s’est présenté au niveau de la ligne de défense dans la région d’Oued Draâ pour se rallier au Maroc dans la matinée du 18 mars, rapporte l'agence MAP. 

Par

Défilé de militaires du Polisario dans le camp de Rabouni à Tindouf. Crédit: AFP

Dans la matinée du 18 mars, un cadre rebelle du Polisario a annoncé son intention de rallier le Maroc. C’est ce qu’annonce la MAP citant une « source militaire ». Selon l’agence de presse, ce capitaine assurait la fonction d’officier adjoint du « commandant d’une Katiba (bataillon, ndlr)» de la gendarmerie du Polisario et s’est présenté au niveau de la ligne de défense dans la zone de Farcia dans la région d’Oued Draâ. Agé de 29 ans, ce rallié « qui était à bord d’une jeep bariolée » aurait affirmé que d’autres membres du Polisario « désirent retourner dans le pays ».

Il n’est en tout cas pas le premier membre du Polisario à se rallier au Maroc. En 1992, Brahim Hakim, l’ancien chef de la diplomatie du mouvement séparatiste avait décidé de rejoindre le Maroc. Il avait notamment obtenu le « record des reconnaissances internationales de la RASD, dont le nombre culmine à 72 États dans les années 1980 » selon Jeune Afrique. Dix ans plus tard, l’ancien chef militaire du mouvement séparatiste Lahbib Sid’Ahmed Lahbib Aouba, connu sous le nom de Commandant Ayoub, avait quitté l’armée du Polisario avant de prêter allégeance devant le roi Mohammed VI. Le commandant Ayoub a dirigé de nombreuses batailles menées par les séparatistes durant les années 70 et 80. Lors de son retour au Maroc, il s’était engagé à « faire revenir un maximum de réfugiés ici, au Maroc » se sentant « responsable de leur exil ».

Quelques années plus tard, un autre rallié, Ahmed Ould Souilem, avait été nommé ambassadeur du Royaume en Espagne en 2010, soit un an après avoir rejoint le Maroc en 2009. Ould Souilem est un membre fondateur du Polisario. Plus récemment, Yanja Khattat est devenu, en septembre 2015, le premier rallié du Polisario à être élu au Maroc. Il avait rejoint le Royaume au milieu des années 90.

à lire aussi

article suivant

Pass sanitaire, test PCR, certificat médical... les recommandations du CNDH pour remplacer le pass vaccinal