Turquie, le business échevelé des implants capillaires

Turquie, le business échevelé des implants capillaires

Grâce à des prix avantageux et un savoir-faire reconnu dans le monde entier, le business des transplantations capillaires réveille l’industrie touristique turque, en berne depuis 2016. Une tendance qui séduit de nombreux Marocains.

Par

En 2018, les opérations de transplantation capillaire en Turique ont attiré plus de
100 000 personnes. Crédit: OZAN KOSE / AFP

Haut-lieu de la contestation contre le président turc Recep Tayyip Erdogan en 2013, la place Taksim, au cœur d’Istanbul, est aujourd’hui devenue l’épicentre des gueules tuméfiées, des crânes cabossés, des enrubannés de compresses de gaze stériles. Ils n’ont pas reçu de gaz lacrymogène ou de balles en caoutchouc en pleine manifestation. Leur lutte à eux, c’est la calvitie.

En Turquie, le tourisme médical est l’un des secteurs à s’être le plus rapidement développé au cours des dix dernières années. En 2018, selon l’Association internationale du tourisme médical d’Istanbul (ISTUSAD), 700.000 personnes se sont envolées vers les rives du Bosphore pour passer sous le bistouri, de la greffe d’organe à la liposuccion en passant par les soins dentaires. Des chirurgies jusqu’à 90% moins chères que le reste du monde.

Alors que les chiffres du tourisme en Turquie sont en chute libre depuis 2016 avec la série d’attentats qui ont frappé le pays — certains attribués à l’organisation Etat islamique, d’autres liés à la reprise du conflit avec les Kurdes du PKK —, le gouvernement a fait le pari osé du tourisme...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

L'Intérieur organisera les élections des instances représentatives de la communauté juive

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.