Bouteflika, le dernier subterfuge

Bouteflika, le dernier subterfuge

Trois semaines après le début de la contestation, le président sortant renonce à se présenter pour un cinquième mandat et propose un report sine die des élections, prévues le 18 avril prochain. La rue algérienne y voit un stratagème de Bouteflika pour se maintenir au pouvoir.

Par et

Des étudiants algériens protestant contre le maintien de Bouteflika au pouvoir grâce au report sine die des élections, le 12 mars 2019. Crédit: AFP

Trois vendredis. C’est le temps qu’il a fallu à la rue algérienne pour pousser Abdelaziz Bouteflika à renoncer à briguer un cinquième mandat. Après deux semaines d’absence – il était hospitalisé en Suisse pour des “examens médicaux” – et une vague de contestation inédite depuis l’indépendance du pays, le président sortant renonce formellement à se présenter aux prochaines présidentielles.

Il n’y aura pas de cinquième mandat et il n’en a jamais été question pour moi”, pouvait-on lire lundi 11 mars dans une lettre attribuée au président sortant, une semaine après avoir déposé sa candidature.

En invoquant son âge et son état de santé, l’octogénaire, victime d’un AVC en 2013, reporte sine die la présidentielle du 18 avril. Il reste ainsi au pouvoir et prolonge de fait son actuel quatrième mandat. Sa façon à lui de préconiser une version accélérée du processus proposé la semaine dernière, qui n’avait pourtant pas trouvé d’écho favorable auprès des contestataires.

Bouteflika en compagnie...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Omar Seghrouchni : “Sur l’accès à l’information, les attentes sont fortes voire surdimensionnées”

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.