Aziz Mouhoub, la comédie comme sixième sens

Le comédien s’est éteint le 3 mars, au lendemain de son 80ème anniversaire. Il aura voué sa vie au théâtre, à la télévision et au cinéma. Il jouait comme il respirait, et pas forcément sur les planches ou les plateaux de tournage. Il était aimé et respecté.

Par

Décédé à l'âge de 80 ans, il a consacré sa vie à quatre belles expressions où l'art et la culture se sont toujours déclarés amants: théâtre, cinéma, télévision, radio. Crédit: TNIOUNI

Homme tactile, il ne concevait pas de relations sans effleurements. Il saluait, embrassait et gardait la main sur l’épaule de son vis-à-vis, ami comme admirateur. Aimable et aimant, il avait ce sens aigu de l’humour que son Marrakech natal lui a glissé dans les bagages qui l’accompagnaient à son Rabat professionnel. Quatre-vingts ans sur terre dont plus de cinquante à flirter avec quatre belles expressions où l’art et la culture se sont toujours déclarés amants : théâtre, cinéma, télévision, radio. Un acteur-comédien qu’on déclenchait au quart de tour, une belle âme caractérielle.

“Intraitable de justesse”

Aziz Mouhoub, né Abdelaziz Boualil, était un être qui croyait en la famille, qui élargissait son cercle d’amis, qui vivait les deux en une improbable harmonie. Ainsi évoluait ce garçon, avec soif et gourmandise. Il était l’associé et le…

article suivant

Polémique sur les vols spéciaux, un Paris-Fès en classe éco à plus de 10.000 dirhams