Le Maroc réélu à la coprésidence du Forum mondial de la lutte contre le terrorisme

Le Maroc réélu à la coprésidence du Forum mondial de la lutte contre le terrorisme

Le Maroc a été réélu pour un troisième mandat à la coprésidence du Forum mondial de la lutte contre le terrorisme. Pour ce nouveau mandat de 2020 à 2022, le Royaume dirigera cet organisme regroupant 30 membres aux côtés du Canada.

Par

Une reconnaissance pour la lutte antiterroriste marocaine. À l’occasion de la 15e réunion du comité de coordination du Forum mondial de la lutte contre le terrorisme (GCTF), le Maroc a été réélu à l’unanimité pour un troisième mandat en tant que coprésident de cette instance, indique une communication de la diplomatie marocaine. Dans le cadre de ce troisième mandat, le Royaume co-présidera cette instance avec le Canada durant la période 2020-2022. Pour la diplomatie marocaine, cette nouvelle élection « est un témoignage fort de la confiance renouvelée des membres du Forum pour la poursuite, par le Royaume, de cette responsabilité à la tête d’une structure regroupant 30 membres (29 pays et l’Union européenne, ndlr)  parmi les plus engagés en matière de lutte contre le terrorisme ».

Fondé en 2011 à l’initiative des États-Unis et de la Turquie, le GCTF s’articule autour de cinq groupes de travail portant sur la lutte contre l’extrémisme violent, les combattants terroristes étrangers, la justice pénale et l’état de droit, le Renforcement des capacités en Afrique de l’Ouest et le Renforcement des capacités en Afrique de l’Est indique la diplomatie marocaine.

L’organisme fonctionne selon une logique de présidence co-assurée par un pays du Nord et un pays du Sud. C’est en 2016 que le Maroc a accédé à la présidence du GCTF aux côtés des Pays-Bas. Dans le cadre de ce mandat commun, qui sera reconduit pour la période 2018-2020, les deux pays ont contribué à la réalisation du  mémorandum La Haye-Marrakech sur les bonnes pratiques pour répondre plus efficacement au phénomène des “combattants terroristes étrangers”. Un document auquel l’ancien président américain Barack Obama avait fait référence lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU qui l’intègre dans une de ses résolutions.

Interrogée, en mars 2018, au sujet de l’importance du GCTF une source marocaine proche du dossier confiait à TelQuel: « Notre expertise interne nous crédibilise à l’international. Et le GCTF a permis d’accentuer notre rayonnement, grâce à la bonne coordination entre les services. C’est un bel exemple d’une bonne politique interne et une bonne promotion externe ».

à lire aussi

article suivant

Abdelmajid Hankari: "La mobilisation des terres soulaliyates n'est qu'une partie d'un grand chantier"

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.