Le Qatar aurait versé 880 millions $ à la FIFA pour s'assurer le Mondial 2022

Le Qatar aurait versé 880 millions $ à la FIFA pour s'assurer le Mondial 2022

Dans son édition du 10 mars, le Sunday Times affirme que le Qatar a versé plus de 800 millions de dollars à la FIFA pour s'assurer l'organisation du Mondial 2022. Une somme payée en plusieurs tranches par Doha dans la période précédant l'attribution de la compétition mais aussi après la fermeture d'une enquête visant l'émirat en 2016.

Par

AFP

Une information qui a secoué le landerneau footballistique. Un peu plus de huit ans après l’attribution de l’organisation du Mondial 2022 au Qatar, l’hebdomadaire britannique Sunday Times affirme dans son édition du dimanche qu’il détient des preuves concernant des soupçons de corruption visant l’émirat du Golfe. Selon le média, Doha a versé 880 millions de dollars  à la FIFA, dirigée alors par le Suisse Sepp Blatter, pour s’assurer l’organisation de la compétition.

Selon le Sunday Times, l’émirat a versé 400 millions de dollars à la FIFA près de 21 jours avant les délibérations pour l’attribution du Mondial 2022. Un versement effectué par l’intermédiaire de la chaine de télévision Al Jazeera, détenue par l’état qatari. Dans le cadre de ce deal, la FIFA pouvait se voir verser 100 millions de dollars supplémentaires en cas de désignation du Qatar. Selon le Sunday Times, ces 100 millions supplémentaires avaient pour objectif de couvrir une partie des frais associés à la production télévisuelle ( estimés à quelques 180 millions de dollars, ndlr) qui sont habituellement pris en charge dans leur intégralité par la FIFA.

Trois ans plus tard, nous sommes alors en 2013, le Qatar versera une somme de 480 millions de dollars à la FIFA peu de temps après la fermeture d’une enquête menée par l’instance reine du football international concernant les accusations de corruption visant le pays du Golfe. Selon le Sunday Times, la justice suisse s’est désormais emparée de l’affaire et a ouvert une nouvelle enquête à ce sujet.

Pour rappel , la FIFA avait présenté, en novembre 2014, le désormais célèbre « rapport Garcia » dans lequel, l’institution avait conclu que les actes de corruption et d’ingérence de la part de l’état gazier avaient eu «  une portée très limitée » et affirmé que « l’intégrité du vote d’attribution dans son ensemble n’a pas été mise à mal ».

A noter que le Qatar est le dernier pays hôte d’un Mondial à avoir été désigné par le Comité exécutif de la FIFA. Depuis ce fameux vote de décembre 2010, ce sont désormais les fédérations membres de la FIFA qui sont chargées de désigner le pays hôte. A l’issue du  premier vote de ce genre, c’est le trio nord-américain composé des Etats-Unis, du Mexique et du Canada qui a décroché l’organisation du Mondial 2026 battant par la même occasion le Maroc

 

article suivant

Incendies en Amazonie: Bolsonaro, seul contre tous

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.