Zakaria Boualem et l'affaire algérienne

Zakaria Boualem et l'affaire algérienne

Par Réda Allali

Les Algériens sont dans la rue. Depuis l’annonce de la cinquième candidature de leur président, ils manifestent publiquement leur mauvaise humeur à grands coups de sarcasmes déployés à l’air libre. Noblement installé devant son écran, Zakaria Boualem a suivi cette affaire avec le plus grand intérêt. Il faut savoir, chers amis, que si vous trouvez le Guercifi susceptible et grognon, il n’est qu’un petit joueur comparé à son voisin de l’est.

“C’est apparemment devenu une évidence: les Arabes ont le choix entre le statu quo et la Syrie”

Réda Allali

La vexation collective des Algériens ne l’a donc pas surpris, elle apparaît même comme la seule réaction possible devant une telle pantalonnade quand on les connaît un peu. Il n’a pas non plus été surpris de voir leurs glorieux responsables leur expliquer avec le front rouge qu’il fallait rester à la maison si on ne voulait pas voir le pays devenir la Syrie : c’est un argument que nous connaissons bien, ici, et il a fait ses preuves tbarkellah. C’est apparemment devenu une évidence, reprise en chœur avec enthousiasme à partir...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Cheikha Nur : “Nous nous éloignons de l'essence de l'islam”

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.